« Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

Prise de position du Mouvement Européen-France

, par Mouvement Européen - France

« Pour une véritable politique d'immigration solidaire »

Le Mouvement Européen-France a suivi depuis plusieurs semaines les événements qui se déroulent sur la rive Sud de la Méditerranée. L’une des conséquences des révolutions en cours est un afflux important d’immigrants sur les côtes européennes, notamment en Italie.

Face à cette situation, le Mouvement Européen-France se félicite des conclusions du Conseil du 12 avril dernier qui réaffirment la nécessité d’une "solidarité authentique et concrète envers les Etats membres les plus directement concernés". Il constate cependant que l’attitude adoptée par plusieurs Etats de l’Union ne semble, hélas, pas aller dans ce sens.

Il appelle ainsi les pays de l’Union européenne à respecter leur engagement et à faire preuve de davantage de solidarité entre eux et envers les pays de la rive Sud de la Méditerranée. Comme il l’a déjà affirmé, le ME-F pense qu’une politique l’immigration à long terme est nécessaire pour organiser l’accueil et l’intégration des étrangers, dont l’arrivée est prévisible et nécessaire au développement de l’Europe.

Si une solidarité européenne n’est pas mise au premier plan, la réaction du ministre italien Roberto Maroni qui « [se] demande, au vu de cette situation, si cela fait sens de rester au sein de l’Union européenne » pourrait devenir la pensée la plus répandue, et ceci le Mouvement Européen ne peut l’accepter.

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2011 à 17:25, par HERBINET En réponse à : « Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

    L’exaltation de la liberté et de la démocratie est écrite à l’encre du sang versé dans le sable. Une page sans précédent de la zone euro-arabe se tourne, enfin. Déchu, le tyran parade sottement dans les rues, refuse de plier sous les coups de boutoirs. En vain, s’accroche-t-il à son trône. Au son du canon, ce sont unanimement les pays de la rive sud de la Méditerranée, sous l’éveil du désir enfoui, qui conduisent le changement vers la société libérale et démocratique. Secrétaire Départemental (39) du Mouvement Démocrate, Pierre-Franck Herbinet pense que la liberté d’agir comme la liberté d’action affirment l’aboutissement d’une logique humaniste, qu’une société oblitérant les libertés est maintenue en sous-développement, que l’auto contrôle apparaît nécessaire à la préservation des libertés individuelles et que la LIBERTE de CREATION est à protéger de toute atteinte. L’Histoire jugera si notre vision du futur éclaire le peuple fraîchement libéré de son tyran. Exalté ! Exaltant !

    Pierre-Franck Herbinet

  • Le 23 avril 2011 à 09:09, par le journal de personne En réponse à : « Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

    Poux et Ripoux

    Des poux, y en a eu et y en aura toujours, même là où ils ne sont pas censés y être, sur la tête d’un chauve. Comment vous l’exprimez sans façons ni contrefaçons ? Ce sont de petits insectes parasites invisibles à l’œil nu, mais qui passent leur temps à gratter à la porte de nos deux hémisphères, à empêcher notre conscience de dormir sur ses deux oreilles. Mais pour les dénicher sur la tête d’un chauve il faut s’accrocher… toutes ces polices qui fouillent et farfouillent à chaque coin et recoin, exécutant des ordres insensés et une sale besogne pour accomplir proprement leur tâche…tout en sachant qu’ils ne vont pas en ramasser des masses… ni venir à bout de cette irréversible menace : Quelle idiote ! Ce ne sont pas les poux qu’ils cherchent mais les chauves… parce que les poux, y en a à peu près sur toutes les têtes, mais les chauves eux, ne courent pas les rues. Il faut donc aller les chercher, leur donner libre accès avant de leur courir après. Les capturer et les reconduire en dehors de nos tracés, parce qu’ils n’ont toujours pas saisi tout le fossé qui sépare deux verbes-clés : cueillir et accueillir. Ça y est ! Je crois que j’y suis… les chauves ne désignent pas ceux qui n’ont pas un cheveu sur la tête mais tous ceux qui n’ont pas la tête qui nous revienne… La thèse est balèze : même avec rien sur la tête, on leur cherche des poux. Pour reprendre un dicton qui dispense de tout commentaire : il faut les pourchasser, si vous ne savez pas POURQUOI… Eux, ils le savent. Ils ont des têtes à avoir des poux. Les chauves sourient…et ils ont bien raison de sourire… l’Italie nous renvoie ses chauves et nous demande de leur trouver des poux. En échange de quoi, on leur renvoie des poux pour qu’ils les incrustent sur la tête de leurs chauves. Parce qu’avant d’être européens… nous sommes avant tout chauvins !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/poux-et-ripoux/

  • Le 23 avril 2011 à 22:33, par Waël Salem En réponse à : « Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

    Herbinet : le Alain Delon de l’Union européenne.

  • Le 25 avril 2011 à 06:44, par HERBINET En réponse à : « Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

    Non sans amertume la montée du populisme est constatée au sein de l’Union européenne. S’ébrouant nerveusement, les populistes n’ont de cesse de piétiner ce « petit coin de paradis », décrié sans destin ni avenir, aussi communautaire soit-il. Acrophobes, ils instrumentalisent la peur du vide, passant en revue l’intégralité du registre : l’islamophobie, le refus de l’élitisme, l’euroscepticisme et l’antifiscalisme. Selon leurs dires, le Fédéralisme engendrerait l’impensable : la peur du déclassement, la chute de notre niveau de vie et la perte de nos identités nationales. La vie de l’être biologique est rude, à la mesure de la lutte pour sa survie. Si Pierre-Franck Herbinet crie sans retenue sa fierté d’être européen, c’est l’expression de l’acception fédérale de la construction européenne. Les causes de blocage, aussi difficilement solubles soient-elles, sont multiples, les deux majeures étant une opinion publique frileuse et la difficile traduction politique de l’idée originelle. Si l’idéal tel que le conçurent les Pères fondateurs est toujours aussi séduisant, il appartient à ma génération de transition de libérer des marges de manoeuvre telles que le respect des droits individuels, l’équilibre, l’éthique, la démocratie et la liberté. « PENSER VRAI, AGIR JUSTE »

    Pierre-Franck HERBINET

  • Le 6 mai 2011 à 10:22, par HERBINET En réponse à : « Pour une véritable politique d’immigration solidaire »

    Outre les fondamentaux politiques et économiques du village global, Pierre-Franck Herbinet, européen convaincu et démocrate chrétien sincère de la sphère politique, souligne que l’Europe, dans ses acceptions libérales et sociales, est garante des libertés individuelles, de la justice et de la responsabilité. Aux langues variées et aux cultures diverses aux sein de ce petit territoire occidental, le débat pluriel s’esquisse autour des questions migratoires de l’optimisation du Code Schengen, la lutte contre l’immigration clandestine étant une priorité de l’Union. Effectivement, l’émigration de 25 000 Tunisiens en direction de Lampedusa suscite une défiance. L’idée novatrice consiste à ce qu’un pays de l’Union ayant une frontière extérieure, si s’estimant dans l’incapacité de maîtriser les flux migratoires, alors des contrôles temporaires seront proposés aux frontières. A cette fin solidaire, le Président Barroso exige « un renforcement de la capacité d’action et des compétences de l’agence FRONTEX ».

    Au-delà de la question des flux migratoires au sein de l’Union, Pierre-Franck Herbinet estime qu’il existe un humus idéologique européen riche de paix, de protection, de liberté, de responsabilité. THINK GLOBAL. ACT EUROPEAN. INVEST EUROPE. SHARING SUCCESS.

    Pierre-Franck Herbinet

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom