Laurent Wauquiez « Envisager le sport dans la globalité des enjeux qu’il recouvre »

Interview de Laurent Wauquiez Ministre en charge des Affaires européennes - Propos recueillis par Julian JAPPERT et Sylvain LANDA

, par Sport et Citoyenneté

Laurent Wauquiez « Envisager le sport dans la globalité des enjeux qu'il recouvre »
Laurent Wauquiez - crédits Sport et citoyenneté

Le contexte économique actuel ne doit pas empêcher l’UE de s’emparer pleinement de sa nouvelle compétence « Sport ». Pour Laurent Wauquiez, très attaché aux valeurs du sport, « l’essentiel, c’est de dépenser mieux ».

Qu’évoque pour vous la notion de « citoyenneté européenne » ?

LW : Pour moi, être citoyen européen, c’est ressentir pleinement une appartenance à un même continent, à cette histoire commune qui nous lie et ce futur qui s’ouvre à nous et que nous construisons ensemble.

Ce sentiment est par essence riche et multiple, le développer est essentiel.

D’abord évitons la fausse alternative entre le sentiment d’appartenance nationale et le sentiment européen. Ce sont deux choses différentes et tout à fait conciliables. Il faut également que l’Europe assume pleinement son identité et ses valeurs. J’étais monté au créneau suite à la parution d’un « agenda européen » où toutes les fêtes religieuses étaient mentionnées hormis les fêtes chrétiennes. Ce genre d’omission doit être dénoncé car nous ne pouvons pas construire et alimenter notre identité en niant notre histoire !

Enfin, je m’attache toujours à souligner les apports de l’UE au quotidien, notamment à travers des déplacements que j’effectue régulièrement en France pour illustrer l’Europe « concrète ». C’est toujours l’occasion de riches échanges où je constate que la volonté des Français pour aimer et mieux connaître l’Europe est réelle.

L’UE dispose désormais d’une compétence d’appui en matière sportive. Quel est votre rapport personnel au sport ? Êtes-vous sensible à ces débats ?

LW : Bien sûr ! Je suis moi-même un fervent sportif et je m’entraîne dès que je peux : marathonien, j’ai besoin de courir, de faire du vélo, du roller, etc. J’en ressens chaque jour les bienfaits sur ma santé ! Et puis, j’ai un ami très cher avec lequel je participe tous les ans aux 15 kilomètres du Puy-en-Velay (la ville dont je suis maire). Après avoir été coureur cycliste, il est devenu aveugle et est resté sportif professionnel. Je suis heureux de lui servir de « guide » sur cette course. C’est à chaque fois un moment très intense, qui réunit toutes les plus belles valeurs du sport : solidarité, effort, partage.

Chantal Jouanno a plusieurs fois rappelé combien elle accordait d’importance à une politique européenne du sport. Compte tenu des contraintes budgétaires actuelles, comment accompagnez-vous cette volonté politique au niveau européen ?

LW : Chantal fait preuve d’une vraie détermination dans son action pour le sport et je suis heureux qu’elle la place au niveau de l’UE. Nous échangeons beaucoup à ce sujet.

Concernant les perspectives financières, il faut rappeler que l’UE, comme tous ses Etats membres, est confrontée à une obligation de sobriété dans ses dépenses. Ce qui me semble essentiel, ce n’est pas de dépenser plus mais de dépenser mieux.

L’UE s’investit déjà fortement dans le sport. Je pense à la lutte contre la triche, aux actions qui mêlent éducation civique et sportive et à la mise en place de programmes contre la violence dans les stades. Notre objectif est d’améliorer la cohérence et l’efficacité de ces politiques. Nous sommes sur la bonne voie puisque depuis septembre 2010 un Conseil « Education, Jeunesse, Culture et Sport » a été formé. Cela illustre bien que l’Europe envisage le sport dans la globalité des enjeux qu’il recouvre. J’y suis très attaché.

Depuis, des conclusions ont déjà été adoptées concernant un renforcement de la coordination des travaux de lutte contre le dopage ou l’engagement de conduire un dialogue régulier avec les différents représentants du mouvement sportif. Les premières avancées sont déjà au rendez-vous.

www.diplomatie.gouv.fr www.sportetcitoyennete.org

Sport et Citoyenneté est le premier « think tank » européen créé dans le domaine du sport. C’est un lieu de réflexion et de mise en réseau auprès des pouvoirs publics, du secteur économique et des acteurs associatifs afin de promouvoir les valeurs du sport et de militer pour leur meilleure implantation dans notre société.

Source photos : "Sport et Citoyenneté", tous droits réservés.

Mots-clés

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom