Les fondements des politiques étrangères des pays européens - commentaires Pour une diplomatie européenne unique 2007-02-03T10:30:35Z https://www.treffpunkteuropa.de/Les-fondements-des-politiques-etrangeres-des-pays-europeens#comment1947 2007-02-03T10:30:35Z <p>Et juste signaler qu'à Berlin, les pays scandinaves et ''assimilés'' (i. e : Islande, Norvège, Danemark, Suède et Finlande) ont - en 1999 - regroupé toutes leurs ambassades et délégations diplomatiques situées à Berlin sur un site commun et unique (Tiergarten) comportant également un ''Felleshus'' (i. e : ''espace commun'', en danois...) avec restaurant, salles d'expos, bureaux d'informations...</p> <p>Ce qui a donné lieu à un très beau ''publi-reportage'' dans le magazine <strong>« Géo »</strong> (n°329) de <strong>juillet 2006</strong> (pp. 124-133).</p> Les fondements des politiques étrangères des pays européens 2006-08-08T08:31:36Z https://www.treffpunkteuropa.de/Les-fondements-des-politiques-etrangeres-des-pays-europeens#comment944 2006-08-08T08:31:36Z <p>Documents complémentaires à ce qui précède, on consultera deux articles publiés dans la « Revue internationale et stratégique » N°62 de cet Eté 2006. A savoir :</p> <p>« <strong>La politique étrangère du Portugal : européanisme, atlantisme, ou les deux ?</strong> » par Teresa Almeida Cravo et Maria Raquel Freire.</p> <p>et « <strong>Une politique étrangère slovène modifiée pour l'Union européenne</strong> » par l'actuel ministre des affaires étrangères slovène Dimitrij Rupel.</p> Pour une diplomatie européenne unique 2006-06-29T21:32:37Z https://www.treffpunkteuropa.de/Les-fondements-des-politiques-etrangeres-des-pays-europeens#comment736 2006-06-29T21:32:37Z <p>En conformité avec les déclarations du MAE finlandais Erkki Tuomioja mentionnées ci-dessus (i. e : en faveur de la définition de priorités diplomatiques européenne communes et d'une véritable politique étrangère européenne commune), <strong>''Renforcer la cohérence, l'efficacité et la visibilité de l'Europe dans le monde''</strong>, tel fut effectivement l'objectif affiché par le rapport officiellement présenté aux Etats membres, le 8 juin dernier, par le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso.</p> <p>Pour atteindre cet objectif, l'exécutif bruxellois propose aux Etats membres de l'Union la mise en place d'idées (ici : le <strong>''service diplomatique européen''</strong>) s'inspirant très largement du Traité constitutionnel européen rejeté l'an passé par une majorité du corps électoral français et néerlandais.</p> <p>Ainsi la Commission propose que les Etats membres mettent leurs moyens diplomatiques en commun non seulement entre eux mais aussi avec ceux des délégations de la Commission implantées à travers le monde. ainsi, Bruxelles et les Etats membres échangeraient également du personnel diplomatique.</p> <p>En tout cas, voilà des idées qui, si jamais elles étaient mises en oeuvre renforceraient considérablement le rôle de la Commission européenne en matière de politique étrangère...</p> <p><strong>(Sources : ''Daily Telegraph'' de Londres, in ''Courrier International'' n°815 du 15 juin 2006, ici : page 22).</strong></p>