Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes - commentaires Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-04-30T14:45:59Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment21027 2015-04-30T14:45:59Z <p>« Mais d'une citoyenneté post-nationale à l'échelle d'un continent, la même qui existe déjà à l'échelle locale de nombreux pays qui ont ouvert le droit de vote des étrangers aux extra-communautaires »</p> <p>Une citoyenneté post-nationale ? Autant vider de toute substance l'idée même de citoyenneté. Voulez-vous donc la mort des États, et la mort des nations ?</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-04-30T14:41:10Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment21026 2015-04-30T14:41:10Z <p>« Je me méfie de manière générale de l'armée. »</p> <p>Pourtant, l'armée vous protège, de fait. Et elle ne se méfie pas de vous, ni de votre anti-militarisme. Vous semblez vouloir vous rappeler des mauvais coups, et seulement des mauvais coups, tramés par des militaires dans le monde depuis 1900. Ces mauvais coups sont-ils l'apanage des militaires ? À l'évidence, non.</p> <p>Invoquer une « méfiance » à l'égard de l'armée en débitant une litanie des méfaits qu'on leur impute revient à reprocher aux Allemands leur période nazie. Pour parler poliment, c'est improductif.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-04-30T14:33:52Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment21025 2015-04-30T14:33:52Z <p>« La question se pose aussi pour l'intervention de l'armée française au Mali, quid des régions et conseils régionaux qui refusent cette intervention ? »</p> <p>Les régions ? Elles n'ont rien à dire en ce domaine. Aussi simple que ça.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-12T03:20:50Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20877 2015-03-12T03:20:50Z <p>Avant les deux guerres mondiales, il y avait une très forte proportion d'Allemands aux USA. Cela n'a pas empêché les USA d'entrer deux fois en guerre contre l'Allemagne.</p> <p>Ces deux guerres ont d'ailleurs provoqué une sorte de déclin de la culture et de la langue germanique aux USA : changements de patronymes, non-transmission de la langue, etc. pour ne pas paraître « ennemi ».</p> <p>Bref. Je ne suis pas convaincu que la citoyenneté résidentielle offre concrètement l'once d'un espoir de pacification.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-11T10:34:32Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20873 2015-03-11T10:34:32Z <p>« La question se pose aussi pour l'intervention de l'armée française au Mali, quid des régions et conseils régionaux qui refusent cette intervention ? »</p> <p>Les régions et conseils régionaux n'ont pas d'armée, contrairement aux Etats-membres.</p> <p>Concernant l'armée européenne il ne faut pas oublier que celà consiste surtout à l'intégration de l'industrie de la défense européenne. Et que cette communication va de pair avec des communications rappelant l'objectif des Etats-Unis d'Europe.</p> <p>Et comme il est dit une armée européenne facilite les décisions communes en terme de politique extérieure et de sécurité commune.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-11T00:36:26Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20871 2015-03-11T00:36:26Z <p>@shaft Les réserves que vous émettez valent aussi bien pour une armée européenne que pour une quelconque armée nationale.</p> <p>« Ce qui m'inquiète, c'est que le jour où l'on enverra des troupes en Ukraine, quid des pays qui refusent cette intervention ?Auront-ils le choix de ne pas envoyer leurs soldats membres de cette armée ? »</p> <p>La question se pose aussi pour l'intervention de l'armée française au Mali, quid des régions et conseils régionaux qui refusent cette intervention ?</p> <p>« On commence par envoyer l'armée aux frontières de l'UE et après tout naturellement, on l'envoie à l'intérieur.Si par exemple, en Grèce, les violences explosent à cause de la dette, l'armée européenne pourrait rétablir l'ordre, ce qui prouverait, du point de vue des révoltés, que l'Europe est totalitaire. »</p> <p>Si des révoltes éclatent en Seine Saint-Denis et qu'on envoie l'armée, comme ce fut envisagé en 2005, cela prouverait aussi que la France est totalitaire. Sinon, comme le dit Guillaume Bucherer, on envoie plutôt la police.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-10T17:29:00Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20870 2015-03-10T17:29:00Z <p>Merci pour votre commentaire Lame, j'ignorais que la compétence militaire n'était pas du seul ressort de l'échelon fédérale aux USA. Je constate toutefois que cette forme de séparation des pouvoirs n'est pas suffisante pour prévenir les risques d'impérialisme.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-10T13:54:09Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20869 2015-03-10T13:54:09Z <p>Si l'on craint l'instauration d'une dictature militaire européenne, la solution est simple : une armée fédérale pour les institutions européennes, une armée nationale pour chaque Etat-Nation. C'est le fédéralisme militaire pratiqué aux USA.</p> <p>Maintenant, il est évident que le déficit démocratique des institutions communautaires est un obstacle à toute avancée dans tous les domaines. Ce n'est pas aux Etats-Nations qu'il faut l'imputer mais à la commission, aux fonctionnaires européens et aux lobbies, le véritable électorat de nos députés.</p> <p>Placer une armée européenne <strong>unique</strong> sous le simulacre de « contrôle » du Parlement européen augmente justement le risque de dérive autoritaire. Ne rien faire, c'est consacrer l'hégémonie militaire allemande en construction.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-10T11:20:57Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20868 2015-03-10T11:20:57Z <p>C'est vraiment tout le crédit que vous accordez à votre armée ? Je vous invite à venir nous découvrir. Vous y trouverez des gens dévoués, respectueux du droit et des valeurs humaines, mais dédié à la défense de votre pays. Et vous verrez ce qu'est notre travail au quotidien... : vigipirate, évacuation des ressortissants, missions de maintien de la paix, formation des forces étrangères, protection contre la piraterie, lutte contre la pêche illégale et la pollution maritime, protection de l'espace aérien, etc.</p> <p>Ensuite, pour répondre à votre vraie question sur le droit de retrait : je pense que les armées nationales ne se dissoudront pas entièrement dans l'armée fédérale. Un contingent sera mis sous commandement européen, qui lui devra être considéré comme mis à disposition. Un droit de retrait ne pourrait donc avoir lieu.</p> <p>Quand à l'armée européenne intervenant en Grèce...on imagine plutôt une force de police que l'armée.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-10T11:08:32Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20867 2015-03-10T11:08:32Z <p>Je ne suis pas d'accord sur le principe même d'armée européenne tans sur le point européen que par anti-militarisme.Ce qui m'inquiète, c'est que le jour où l'on enverra des troupes en Ukraine, quid des pays qui refusent cette intervention ?Auront-ils le choix de ne pas envoyer leurs soldats membres de cette armée ?Ensuite vient le point habituel.On commence par envoyer l'armée aux frontières de l'UE et après tout naturellement, on l'envoie à l'intérieur.Si par exemple, en Grèce, les violences explosent à cause de la dette, l'armée européenne pourrait rétablir l'ordre, ce qui prouverait, du point de vue des révoltés, que l'Europe est totalitaire.Je me méfie de manière générale de l'armée.Rappelez-vous els actions d'un quarteron de généraux en retraite ou celles d'un maréchal de France sénile ou enfin celles d'un général chilien, partisan de la démocratie (sic) avec des amis à Washington....</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-09T19:21:29Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20866 2015-03-09T19:21:29Z <p>Vous savez cher Guillaume, quand j'entends que vous souhaitez l'émergence d'un nationalisme européen le tout couplé un impérialisme pour mieux opprimer les autres peuples de la terre et quand j'observe que, c'est effectivement un discours très en vogue dans chez les europhiles, il m'arrive parfois de remettre en question la nécessité de l'intégration européenne....</p> <p>Il n'est pas question ici d'une citoyenneté mondiale. Mais d'une citoyenneté post-nationale à l'échelle d'un continent, la même qui existe déjà à l'échelle locale de nombreux pays qui ont ouvert le droit de vote des étrangers aux extra-communautaires en prenant à contre-pieds les postulats conservateurs selon lesquels certains peuples seraient taillés pour la dictature et l'oppression alors qu'il est facile d'observer que les théories démocratiques et libérales ont un écho sur les cinq continents et que l'Occident n'a pas le monopole de la liberté.</p> Europe de la défense : ne pas céder aux sirènes euro-hégémonistes 2015-03-09T13:52:21Z https://www.treffpunkteuropa.de/europe-de-la-defense-ne-pas-ceder-aux-sirenes-euro-hegemonistes#comment20865 2015-03-09T13:52:21Z <p>Ah ! C'est assez rare donc je le dis : je suis d'accord avec vous sur les deux premiers paragraphes. Ce que vous proposez semble en effet nécessaire.</p> <p>Evidemment, je ne peux pas vous suivre sur une « Union européenne composée de citoyens du monde ». Là on retombe à nouveau sur l'ONU, mais pas sur l'UE. Et croyez bien que c'est déjà assez compliqué de trouver une citoyenneté européenne, alors une citoyenneté mondiale...</p> <p>Quant aux valeurs que vous prétendez universelles, elles sont le fruit historique de notre civilisation. Et ne sont pas partagées par tous à travers le monde. C'est quand même hyper ethno-centré que de prétendre le contraire. Entre une valeur réellement universelle (donc partagée par tous) et une valeur que vous souhaiteriez universelle, il y a quand même un pas. Un pas impérialiste, dirais-je, si je voulais provoquer un peu.</p> <p>Quant à la politique « impérialiste » de l'UE, elle existe de fait déjà : si nous n'étions qu'une neutre assemblée gentille de marchands, la Russie n'aurait pas levé le petit doigt et l'extrême-droite nous ignorerait royalement. Et nous n'aurions ni politique de voisinage, ni Eurocorps, ni zone euro, etc. Se mentir en disant qu'il faut éviter une politique impériale, c'est ne pas prendre de parapluie au prétexte qu'on ne croit pas qu'il pleuve.</p> <p>Restons sur une note positive : oui le contrôle parlementaire et l'organisation de contre-pouvoirs sont tout à fait indispensables.</p>