Réflexions autour du concept de Nation européenne - commentaires Réflexions autour du concept de Nation européenne 2013-03-18T20:36:03Z https://www.treffpunkteuropa.de/Reflexions-autour-du-concept-de-Nation-europeenne,05615#comment16463 2013-03-18T20:36:03Z <p>Merci pour cet article qui aborde des questions importantes mais me semble j'en ai peur souffrir de son présupposé selon lequel le concept de nation correspondrait à une réalité objective que l'on pourrait mesure ou observer de manière distincte de l'État qu'elle serait supposer fonder. Parler d'une approche juridique et sociologique c'est oublier que la nation est d'abord une construction idéologique tentant de substituer à la personne physique du monarque comme fondement de l'État une idée abstraite dont la mission est d'en légitimer l'existence.</p> <p>Je vous invite à lire l'article <a href='https://www.treffpunkteuropa.de/l-etat-national-de-mario-albertini' class="spip_in" rel='nofollow'>“L'État national” de Mario Albertini </a> car sans la déconstruction du discours idéologique sur la nation il est difficile d'envisager l'Europe comme autre chose qu'une union d'États alors qu'elle a vocation à devenir, c'est ce que nous souhaitons ici une union d'États ET de citoyens c'est à dire une fédération.</p> <p>À partir de là idée nationale et fédéralisme ne sont en rien incompatibles : la plupart des grands États fédéraux sont aussi des États issus d'un discours nationaliste. Une fois la déconstruction de l'idée d'État national entreprise et la nation redéfinie comme étant fondamentalement l'idéologie de l'État national, le discours visant à le légitimer ; redéfinition qui explique soit dit en passant la diversité des définitions que l'on rencontre sur ce qu'est une nation ; alors on peut se demander — et c'est là où votre conclusion est intéressante — si un État fédéral européen peut se passer d'un discours idéologique à vocation national, fut-il celui d'une « nation de nations » ou bien s'il peut se construire sur la base du seul « patriotisme constitutionnel » où identité et citoyenneté deviennent distincts.</p>