La culture du compromis tuera l’Europe politique - commentaires La culture du compromis tuera l'Europe politique 2011-04-16T22:44:14Z https://www.treffpunkteuropa.de/la-culture-du-compromis-tuera-l-europe-politique#comment9666 2011-04-16T22:44:14Z <p>En fait, toutes vos propositions ne changent rien. La Commission ne travaille quasiment que sur mandat des États membres, et le Parlement ne peut rien décider sans le Conseil où règnent les intérêts nationaux. Majorité ou non, les pouvoirs, ce seront globalement les gouvernements nationaux qui les auront.</p> <p>Après, je ne suis pas si sûr que toute l'Europe ait peur du politique. La France voudrait sans doute exercer un principat sur la politique européenne pour la faire bouger mais la plupart des autres partenaires importants n'ont pas la même conception du politique. Comme nous ne sommes pas encore suffisamment forts pour imposer nos vues, on se réfugie dans le compromis. Peut-être que dans 60-70 ans, quand la France pèsera pas loin de 20 % de la population de l'UE, on y arrivera.</p> <p>Quant à l'existence d'une démocratie européenne. Est-ce possible sans espace public ou médias européens ?</p> La culture du compromis tuera l'Europe politique 2011-04-11T18:24:58Z https://www.treffpunkteuropa.de/la-culture-du-compromis-tuera-l-europe-politique#comment9632 2011-04-11T18:24:58Z <p>Je suis du même avis que l'auteur de cet article. Les clivages politiques, les petites phrases assassines et les engueulades au Parlement sont, en plus d'incarner les signes d'une vie démocratique intense, les faits politiques qui viendront passionner les foules. Dans les Etats Membres on voit bien l'existence de vie politique qui permet l'émergence de débat de société (parfois même dégoutants) où chacun peut prendre position et se sentir concerné. Quoi qu'il en soit, je pense que l'Europe va commencer de prendre cette voie. Si les euro-députés de tendance nationaliste savent déjà susciter la polémique (bien qu'il n'arrivent pas toujours à constituer un groupe parlementaire), les Verts ont réussi une prouesse en créant un parti à l'échelle européenne. D'ailleurs, leurs députés dont le bouillant Cohn Bendit n'hésitent pas à tirer à boulets rouges. Il faut espérer que la pratique se répandra dans l'hémicycle. Et peut-être qu'un jour un Lituanien et un Portugais militeront pour la même cause et s'en prendront à un même député.</p> La culture du compromis tuera l'Europe politique 2011-04-11T16:15:29Z https://www.treffpunkteuropa.de/la-culture-du-compromis-tuera-l-europe-politique#comment9630 2011-04-11T16:15:29Z <p>"Imaginons que le Parlement ne soit plus élu au scrutin proportionnel mais selon un système assurant la majorité absolue des sièges à un seul groupe.</p> <p>Quelle horreur !</p> <p>L'idée d'élire le Parlement européen au scrutin majoritaire me semble absurde : alors même que l'on reproche à l'Europe son déficit démocratique vous voudriez exclure de l'assemblée qui nous y représente la majorité des partis politiques qui s'y trouvent...</p> <p>Au contraire, c'est au niveau national qu'il faut oeuvrer pour que le mode de scrutin scandaleux que l'on y pratique, qui revient ni plus ni moins qu'à truquer le résultat des élections par un bidonnage institutionnel, soit aboli au profit d'une meilleure représentation de nos concitoyens dans leur diversité.</p> <p>Comme vous le soulignez le problème est double :</p> <ul class="spip"><li> la non application des textes en vigueur : rechercher l'unanimité lorsque les institutions prévoient un vote majoritaire au Conseil est louable s'il s'agit de ne léser personne. Après tout l'Union n'est pas là pour écraser les particularité et les intérêts de ses membres. Mais De fait il s'agit surtout de refuser d'entrer dans une logique démocratique et le maintien confortable pour nos élites gouvernementales d'une logique diplomatique pas si éloignée de l'esprit de 1815.</li><li> le mode de désignation illégitime de la Commission européenne qui n'est pas élue par le Parlement européen mais nommée par le Conseil. Dès lors le lien entre élection et la Commission est parfaitement artificielle. Une véritable élection devrait suffire à faire émerger une majorité : ceux qui votent pour devant être plus nombreux que ceux qui votent contre. Nul besoin de bidouiller le résultat des élections. Ceci est envisageable au scrutin proportionnel.</li></ul> <p>Le Parlement européen tel qu'il existe aujourd'hui me semble au contraire un modèle de démocratie mature. Les opposition d'idées y sont fortes, et passionnées, mais les principaux groupes politiques savent qu'il faut à un moment donner rechercher des solutions en vue de construire des majorités d'idées et de promouvoir l'intérêt général. En comparaison des faux débats infantils et sans enjeux auxquels on assiste au Palais Bourbon je ne voudrais voir abandonner ceci pour rien au monde.</p> <p>Le problème se situe au Conseil. C'est cette institution qui, agissant de facto à la fois en tant que Sénat fédéral semi-secret et que praesidium, exécutif collectif autoproclamé et tout puissant dont le principal objectif et d'empêcher tout véritable pouvoir européen autonome d'émerger, pose un véritable problème. Ceci vou ne faites que l'effleurer.</p> La culture du compromis tuera l'Europe politique 2011-04-11T14:02:09Z https://www.treffpunkteuropa.de/la-culture-du-compromis-tuera-l-europe-politique#comment9626 2011-04-11T14:02:09Z <p>Pourquoi un système majoritaire ? Est-il si difficile d'imaginer une Europe qui ne soit pas une grande France ? Si c'est pour tomber dans l'ornière d'un parlement-chambre d'enregistrement comme c'est le cas en France, non merci !</p> <p>Je ne vois rien qui interdise une Europe forte avec un système proportionnel.</p>