Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours - commentaires Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-02-02T10:43:18Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6250 2009-02-02T10:43:18Z <p>Ronan, c'était juste de l'humour, comme je pense tout le monde l'aura compris !</p> <p>Enfin, tu peux « effectivement » envoyer ce texte aux futurs eurodéputés si tu veux, mais dans ce cas tu en prendras seul la responsabilité...</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-02-01T06:22:18Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6246 2009-02-01T06:22:18Z <p>Merci de nous offrir le fameux discours de Victor Hugo cent soixante ans après comme si nous participions à ce Congrès de la Paix ! Continuons d'« en prendre de la graine », pour notre idéal et surtout pour nos réalisations, certes urgentes, mais exaltantes. D'autres penseurs et de nombreux « acteurs-moteurs » éclairent notre route européenne, comme le rappelait un soir de décembre dernier, dans la cathédrale de Strasbourg, Jérôme Vignon, Président des Semaines Sociales de France, dans le « témoignage d'un croyant engagé » dont je viens de prendre connaissance, que je ne résiste pas au besoin de confier au TAURILLON et qui s'intitule « Unité et liberté, des ressources spirituelles ». Après une introduction qui affirmait « Rarement l'avenir aura autant dépendu de la volonté et du choix des Européens », l'orateur a résumé les principes qui inspirent la construction européenne, « démocratie entre des individus et démocratie entre des Nations », puis ceux qui guident l'action européenne, « la Paix, l'intérêt général, la liberté inaliénable », tels que la COMECE les a récemment affirmés avec netteté pour « les catholiques européens d'aujourd'hui ». Ensuite, en reconnaissant que « l'aventure d'une Europe élargie, réconciliée entre ses deux poumons d'Est et d'Ouest », nécessite un approfondissement pour que son élargissement soit pleinement viable et vivifiant, Jérôme Vignon a cité l'espoir, notamment exprimé par Jacques Delors dans la même cathédrale de Strasbourg, que l'Europe retrouve son âme et, comme un début de réponse à cette attente, une définition de l'Europe donnée par Jean Monnet, « la mémoire des peuples », avant le constat d'une sourde aspiration partagée, d'après Jean Monnet lui-même en ses MEMOIRES et sans doute d'après d'autres Pères de l'Europe comme Robert Schuman : « Les Européens sont malheureux de ne pouvoir contribuer à l'avenir du monde à la mesure de leurs responsabilités historiques ». D'ailleurs, Jérôme Vignon a convoqué à cet endroit le contemporain de V. Hugo, comme lui visionnaire à sa manière, que fut A. de Tocqueville, pour montrer dans « le religieux » un « mécanisme préservant la démocratie de la médiocrité inhérente au principe d'égalité ». Voilà des pistes qui paraissent bien rester d'actualité pour avancer - chacun, chaque jour, ensemble - comme EUROCITOYENS à la suite des pères de l'Europe, sur la trace de sa mère, EUROPE qui court son aventure sur un TAURILLON et qui disparaît au fur et à mesure à nos yeux - pour mieux susciter sans cesse, relancer en avant, fédérer, non seulement notre quête, mais la vie de L'EUROPE !</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T15:08:30Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6244 2009-01-31T15:08:30Z <p>Ayant proposé la publication de ce document, préparé sa mise en page et rédigé l'introduction qui le présente (à laquelle je souscris en tous points), je pense que je suis assez à l'aise pour parler de cet objet.</p> <p>Bien : il me semble que ce document mérite effectivement publication en tant que « document fondateur » et « texte de référence » en tant qu'illustration des limbes « préhistoriques » de la pensée « européenne » (ici, plus que pensée « fédéraliste », d'ailleurs...). Plus que dans un musée poussiéreux, il me semble que ce document mérite donc effectivement une place dans une rubrique « ad hoc » qui serait peut-être intitulée « Textes fondateurs », par exemple.</p> <p>Cela dit, il me semble qu'il serait tout de même plus que salutaire que les Européistes, Europhiles, Fédéralistes et autres EuroOuïstes en tout genre (etc) se rendent enfin compte de l'effet dévastateur pour les causes que nous défendons que produit aujourd'hui sur l'opinion publique l'irruption intempestive - et sans précaution préalable - d'un tel texte à ce point « idéaliste » dans l'arène publique.</p> <p>Si vous décidez vraiment - par exemple - d'envoyer ce texte aux candidats à l'Eurodéputation, voilà ce que vous allez très concrètement obtenir : l'indifférence (et la poubelle la plus proche...) du plus grand nombre, les éclats de rire des uns et la colère des autres.</p> <p>Enfin, franchement, il faut tout de même ne pas avoir vécu de bien près la campagne référendaire de 2005 sur le terrain et ne jamais s'être fait traiter comme certains d'entre nous l'ont été pour ne pas s'en rendre compte. Il est effectivement très très très joli, ce texte de Victor Hugo (en plus, bien écrit et tout, et tout...) mais il faudrait enfin comprendre qu'en faire un manifeste politique pour aujourd'hui, c'est encore le meilleur moyen de se faire encore traiter de « petits bourgeois complètement déconnectés du réel » (c'est du vécu) par des gens qui (pour une très large majorité de nos contemporains) se tamponnent aujourd'hui de Victor Hugo comme de leur toute première tétine.</p> <p>Je souhaite à tous mes anciens petits camarades de la JEF-Europe de vivre des campagnes référendaires plus heureuses que celle-là (à tous points de vues) mais je leur souhaite surtout ce qui suit : « la tête dans les étoiles (un peu) (il faut bien rêver), les pieds sur terre (c'est essentiel), mais surtout, surtout : les yeux en face des trous ». Et un petit peu de lucidité, que diable !</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T13:09:48Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6241 2009-01-31T13:09:48Z <p>Soyons clairs sur un point. Oui, l'Europe manque de volonté politique, oui, les décideurs européens ne sont guère prompts à prendre des décisions risquées, et oui, l'intergouvernementalisme mène à une impasse que l'Union doit dépasser pour construire une véritable gouvernance européenne. Je crois que tout le monde ici est conscient des défauts de jeunesse (enfin, quand je dis « jeunesse »...) de la construction politique de l'Europe, et du besoin d'avancer désormais vers d'autres formes de solutions concrètes. C'est d'ailleurs dans ce sens que vont nos efforts, et c'est cela qui réunit, en particulier, les fédéralistes européens.</p> <p>Cela ne signifie pas qu'il faille tomber dans une apologie du concret à tout prix, et se priver d'une réflexion générale et d'une mise en perspective. Un discours comme celui de Hugo, par son énonciation simple de la nécessité de réunir les peuples, reste encore à des années-lumières au-dessus des tirades nationalistes enflammées d'une grande partie de nos politiciens actuels. Aussi générales qu'elles puissent sembler, et avec toute l'abstraction qu'on peut leur reprocher, les idées de « paix » et de « fédération des peuples » mériteraient donc qu'on continue à assurer leur diffusion...</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T12:33:29Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6239 2009-01-31T12:33:29Z <p>On ne peut donc pas reprendre les textes en tant que tel et on ré-invente la poudre à chaque fois ?</p> <p>D'ailleurs, j'ai l'impression que vous réunissez tous ceux pour la construction de l'Europe dans le même sac. Il y a pourtant bien des différences.... Il est vrai qu'il nous manque de discours aujourd'hui qui ait une ambition politique pour l'Union européenne. Notre classe politique en manque il est vrai.</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T12:29:45Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6238 2009-01-31T12:29:45Z <p>Et bien c'est précisément ce qui est dit : les "bon sentiments" sont faciles, la "mise en place concrète" ardue. On déplore juste qu'il soit si difficile de passer concrètement de l'un à l'autre.</p> <p>Ce qui tout parfaitement déplorable dans la logorrhée verbale européiste, c'est qu'elle confond le verbe et l'action, se paie de mots (pourvu qu'ils soient bien lyriques et toujours très jolis...) mais tergiverse toujours dès qu'il faut vraiment entrer dans le dur et trancher dans le vif.</p> <p>« Aimons nous tous, folleville ». OK sur le principe. Mais une fois que tout ça est joliment dit avec tous les trémolos dans la voix qui s'imposent, est-ce qu'on accepte une politique de défense ou une politique étrangère européennes qui se décident à la majorité qualifiée ou est-ce qu'on en reste au compromis de Luxembourg ?! Bruxelles ou Strasbourg ?! PAC ou ristourne ?! Lisbonne ou Constituante ?! (fromage ou dessert ?! encore une fois les deux, selon toutes vraisemblance...).</p> <p>Voilà : Victor Hugo, c'est sympa. Mais bon, faudrait peut-être passer rapidement à la suite.</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T11:06:14Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6232 2009-01-31T11:06:14Z <blockquote class="spip"> <p>« Ce texte représente parfaitement ce que certains adorent et d'autres détestent fort à propos à propos de l'Europe, tant sur la forme que sur le fond : ça pleurniche dans le lyrisme sentimental convenu, ça dégouline de bons sentiments faciles. »</p> </blockquote> <p>Faciles, les idées de paix, de progrès et de fédération des peuples ? On aimerait bien que ce soit le cas...</p> <blockquote class="spip"> <p>« Un siècle et demi plus tard, les enjeux ne sont plus les mêmes. Il s'agit désormais de faire de l'UE le espace démocratique qu'elle n'est décidément toujours pas. »</p> </blockquote> <p>(?) Du coup, les enjeux sont exactement les mêmes, non ?</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T10:39:21Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6228 2009-01-31T10:39:21Z <p>Ce texte représente parfaitement ce que certains adorent et d'autres détestent fort à propos à propos de l'Europe, tant sur la forme que sur le fond : ça pleurniche dans le lyrisme sentimental convenu, ça dégouline de bons sentiments faciles. So what ?!</p> <p>Un siècle et demi plus tard, les enjeux ne sont plus les mêmes. Il s'agit désormais de faire de l'UE le espace démocratique qu'elle n'est décidément toujours pas.</p> <p>Ce bon vieux Totor serait peut-être flatté qu'on le cite ainsi en exemple précurseur, mais il serait plus certainement encore fort mécontent que les Européens se contentent d'admirer ainsi sa vision prophétique sans être - à vrai dire - vraiment capables de lui donner concrètement corps. Volonté politique, es-tu là ?!</p> Victor Hugo au Congrès de la Paix de 1849 : son discours 2009-01-31T10:08:54Z https://www.treffpunkteuropa.de/Victor-Hugo-au-Congres-de-la-Paix-de-1849-son-discours,02448#comment6226 2009-01-31T10:08:54Z <p>Pourquoi n'avons-nous pas un Hugo moderne pour refaire (en l'adaptant et en le laïcisant...) un discours du même ordre ? Peut-être faudrait-il envoyer ce texte à tous les candidats aux européennes, pour qu'ils méditent sur ces idées avant de s'engager au PE...</p>