La saga des fédéralistes européens pendant et après la dernière guerre mondiale (I) - commentaires Ou il est question d'urgence européenne à l'occasion du très controversé congrès du PS 2008-11-18T10:39:12Z https://www.treffpunkteuropa.de/La-saga-des-federalistes-europeens-pendant-et-apres-la-derniere,01464#comment5772 2008-11-18T10:39:12Z <p>** Compte tenu de l'urgence sociale et économique il faut laisser un peu derrière nous l'erreur funeste et ridicule de tout vouloir prévoir dans le détail.</p> <p> Nous pourrions, remettre en première place, la proposition de ce que l'on nommait en son temps :</p> <p>Un "programme" sinon "commun" (de l'eau a coulé sous la Garonne et la Seine) du moins "minimum" portant sur :</p> <p> - 1 Une exigence de contrepartie et de contrôle souple, efficace et non bureaucratique sur les fonds alloués par la République française et donc les contribuables citoyens aux banques,</p> <p> - 2 la mise en œuvre rapide de prêts immédiats, rapides et sans intérêts, aux PME, PMI, exerçant leur activité dans la construction et la rénovation de l'habitat social, en priorité dans les domaines d'économies d'énergie en donnant la priorité aux sociétés HLM et ce afin d'être en mesure de loger les "sans abris »,</p> <p> - 3 la demande de mise à l'ordre du jour du parlement, du conseil européen et de l'. « Europe-groupe » du plan de réseau ferroviaire européen déjà projeté dans le "livre blanc" dit de Jacques Delors (définition de grands axes européens (...) La coordination des infrastructures de transport décidée par les États membres reste plus que jamais (…) ; le fameux le "Livre blanc" dont le volet transport n'a hélas jamais été réalisé, pour cause de dogmatisme monétariste et « ultralibéral »,</p> <p> - 4 l'inscription en urgence d'une plan de recherche-actions d'abord au niveau de la République Française puis des conseil et parlement et conseils européens centré sur 3 ou 4 domaines bien « choisis » d'engagement, et d'investissements , précis et chiffrés après consultation rapide d'un comité restreint de l' académie des sciences et de comités restreints « ad-hoc » , du CNRS et du conseil économique et social.</p> <p> - 5 proposer la mise en place très rapide de secours "Noël" 2008, sous forme de "bons utilisation de services » dans les activités exerçant leur activités en Europe ou distribués en « bons de désendettement logementes ou nourriture » en matière de crédits logements ou consommation. Ce geste de pure justice serait une faible contrepartie populaire à l'aide massive apporté au secteur bancaire et jusqu'à ce jour restée hélas sans vraie assurance d'une orientation des crédits reconstitués par l'Etat vers les PME et PMI.</p> <p> Il reste que dans notre situation d'urgence s'enfermer et s'enliser dans des querelles de personnes, aussi prestigieuses fussent elles et se complaire dans les manœuvres de pure tactique débouchant sur des "combats douteux ", fait perdre du temps aux adhérents et plus largement aux citoyens et discrédite le socialisme et plus largement la politique !</p> <p>Vive un new deal vert ! vive l'union européenne, à bas l'égoisme des rentiers et des nanties , du dogme ultra-libéral et de la tromperie monénariste dont nous souffront tant et qui ont mis le Monde par dessus tête .</p> <p> Paul SPERANZA, Historien et économiste, Toulouse, le mardi 18-11-2008</p>