Pauvre Europe !

Tribune sur la nomination d’Harlem Désir comme secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes

, par Dominique Thaury, François Mennerat

Pauvre Europe !

Suite à la nomination d’Harlem Désir en tant que secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes, nous publions la tribune critique réalisée par l’UEF France.

Quel spectacle lamentable nous donnons à nos amis européens !

L’Europe a si peu d’importance pour nos gouvernants que, depuis des années, nous nous entêtons à ne nommer que des secrétaires d’Etat aux Affaires Européennes plutôt que d’avoir un ministre de plein exercice (comme certains au PS l’auraient bien voulu…).

L’explication peut être trouvée dans le fait qu’ils sont ainsi plus faciles à changer et, ce gouvernement, comme ses prédécesseurs, ne faillit pas à cette habitude : 3 secrétaires d’Etat aux Affaires Européennes en 23 mois…

Sans méconnaitre l’intérêt que M. Désir a porté à l’Europe, force est de constater que même avant sa nomination à la tête du PS, son absence au sein du Parlement Européen dont il est membre depuis de nombreuses années, est, de loin, une de ses caractéristiques.

Seul Philippe de Villiers peut se mesurer à lui, pour l’absentéisme en séance… même les Le Pen sont plus présents !

La Fondation Schuman vient de sortir une étude où est analysée, entre autres, la thématique de l’influence au Parlement Européen. Logiquement, il est constaté que les grands pays « influenceurs » sont bien ceux dont les parlementaires sont actifs, présents à temps plein dans les commissions ou les séances plénières. Monsieur Désir finit son second mandat mais, n’a guère fait profiter ses collègues de sa présence physique ou intellectuelle…. Et n’a pas participé positivement à l’influence de la France.

C’est donc lui qui va représenter la France au sein de l’Europe, après, entend-on de ci de là, avoir hésité à prendre le poste qui lui semblait dégradant … Peut-être a-t-il eu à ce moment le sentiment que ses connaissances européennes étaient bien minces, mais non, l’attrait du maroquin a encore joué !

Le président Hollande, qui a laissé Monsieur Valls s’illustrer dans son discours d’investiture, par un oubli quasi complet de l’Europe, a quand même encadré son secrétaire d’Etat en appelant J.P. Jouyet, un des plus grands secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes des 10 dernières années, comme secrétaire général de l’Elysée et, en nommant au Secrétariat général du Gouvernement pour les Affaires Européennes un homme de grande expérience : Mr Léglise Costa. Ancien n°2 de la représentation française à Bruxelles avant d’être conseiller « Europe » du président Hollande depuis son élection, le vrai ministre ne serait-il pas ce monsieur dans l’ombre ? D’ailleurs, il semblerait que dès jeudi matin, cet homme soit parti négocier avec Mr Barroso les déficits français… Au fait, pourquoi pas Michel Sapin ?

L’UEF ne peut que souhaiter qu’ Harlem Désir retrouve sa faconde du temps de SOS Racisme pour défendre l’Europe, encourager la presse et la télévision à parler, enfin, de l’Europe et inciter les Français à aller voter le 25 Mai.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom