L’éducation danoise, un modèle pour l’épanouissement des citoyens européens ?

, par Jeanne Morel, Lucie Jacquinet

L'éducation danoise, un modèle pour l'épanouissement des citoyens européens ?
Drapeau du Danemark - Pixabay

De nombreux pays de l’Union Européenne ont fait de l’éducation une priorité. Le budget du Danemark pour l’éducation fait partie de l’un des plus élevés au monde. De ce fait, de nombreuses valeurs humaines y sont transmises, créant l’admiration de nombreux pays.

Reuters Jeffrey Sachs, économiste américain et professeur à l’université de Columbia, considère que le secret de ces pays où le taux de bonheur des citoyens est plus conséquent est dû à un « degré de confiance élevé des citoyens, à des inégalités faibles et à la confiance dans le gouvernement ». Le sentiment de confiance, ici central, est effectivement celui que l’on constate le plus rapidement lorsque l’on réside au Danemark. Ainsi, de quelle manière le Danemark parvient-il par le biais de l’éducation à rendre ses citoyens heureux et ouvert d’esprit ?

La forte accessibilité à l’éducation

L’éducation au Danemark est gratuite dans le but d’instaurer une égalité des chances. L’école est obligatoire de 6 à 16 ans, on l’appelle la Folkeskole qui signifie « école du peuple”, mais la majorité des élèves débuteront bien avant leur éducation en fréquentant un jardin d’enfant. Par la suite, les jeunes danois peuvent choisir une formation générale au lycée Gymnasium ou commencer une formation professionnelle.

L’enseignement supérieur y est également gratuit pour les danois et les jeunes de l’Union Européenne et son accès est facilité par une bourse à partir de 18 ans. La « state educational grant (SU) » est versée à tous les étudiants en fonction de leur âge et de s’ils habitent avec leurs parents. Néanmoins, il faut nuancer ce montant par le fait que le Danemark est l’un des pays les plus cher d’Europe et que cette bourse est soumise à l’impôt si les étudiants décident de travailler à côté de leurs études.

Les valeurs humaines transmises

D’après l’auteur Malène Rydahl dans son livre Les Commandements du bonheur, le respect de l’autre et la solidarité sont inculqués dès l’enfance au Danemark. Les enfants doivent ainsi s’écouter et respecter les opinions des autres. De plus, 70% des jeunes de 13 à 17 ans ont un emploi l’après midi ce qui leur permettent d’acquérir une autonomie financière.

De plus, l’humilité est cultivée et l’école privilégie le développement personnel, l’estime de soi et la construction de la personnalité plutôt que l’élitisme. Par ailleurs, la religion occupe une place importante dans l’éducation puisque 95% de la population est luthérienne. Les valeurs de droiture et la morale sont enseignées lors des cours de religion qui restent cependant facultatifs.

Une méthode moderne d’éducation

L’originalité du système éducatif danois est d’abord l’absence de note jusqu’à l’âge de 14 ans. Puis, ils seront notés de -3 à 12 pour la meilleure note, ce système est reconnu comme l’un des plus compliqués à comprendre. Les élèves suivent leur scolarité dans des groupes-classes d’environ vingt élèves qui reste la plupart du temps identiques les neuf ans à la Folkeskole et suivis par le même professeur.

Bien souvent, les tables ne sont pas organisées classiquement en ligne droite, mais bien souvent en îlots ou en grand « U » devant le tableau. Cette organisation favorise l’intégration des élèves et leur donnent la possibilité de donner leur opinion personnelle. En effet, la règle collective est primordiale dans ce système et le consensus est toujours recherché afin de rendre chaque projet une réussite ou un échec collectif.

Les anecdotes de Lucie sur son Service Volontaire Européen au Danemark

L’accompagnement de différents professeurs au Danemark, de la Folkeskole à Gymnasium, m’a permis de découvrir les méthodes d’éducation utilisées. Le caractère intimidant que l’on peut connaître dans les écoles françaises entre le professeur et ses élèves n’existe pas au Danemark. Les élèves appellent le professeur par son prénom. Au lycée, j’ai été surprise de vivre un bon nombre de goûters et de films pendant les cours. Ils n’ont d’ailleurs que très peu de devoirs à la maison. En dehors de cela, les jeunes danois se montrent beaucoup plus créatifs étant donné que c’est ce qui leur est en majorité demandé.

Le système danois propose donc un mode d’éducation totalement différent de ce que nous pouvons connaître en France et il semble avoir porté ses fruits. Le Danemark doit donc en partie ces résultats à son éducation dont les autres pays européens devraient sûrement s’inspirer...

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom