Vers une Europe transnationale avec José Manuel Barroso ?

Tribune de l’UEF

, par Union of European Federalists

Vers une Europe transnationale avec José Manuel Barroso ?

M. José-Manuel Barroso vient d’adresser au PE un document intitulé « Lignes directrices pour la prochaine Commission ».

· L’UEF FRANCE prend acte de la réélection du Président de la Commission par le Parlement européen le 16 septembre 2009. · L’UEF FRANCE regrette que l’absence de véritable débat public n’ait pas permis de connaître les intentions de JM BARROSO sur la poursuite du processus d’intégration politique européenne.

Paris, lundi 21 septembre 2009 - Sur la base des « Lignes directrices pour la prochaine Commission » adressées par JM BARROSO au PE, l’UEF FRANCE a pris la position suivante : du point de vue de ceux – Membres du Parlement européen ou simples citoyens - qui sont principalement concernés par le « projet européen » du nouveau président de la Commission, c’est-à-dire ad par sa vision de la poursuite de l’intégration politique de l’Europe, ce texte est décevant voire préoccupant.

A aucun moment le nouveau président de la commission européenne ne rappelle l’objectif premier de l’UE tel qu’il est inscrit dans les Traités (y compris celui de Lisbonne) : le développement d’une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens. Le glissement sémantique de l’Europe unie et communautaire vers le nouveau concept d’Europe transnationale basée sur le principe de subsidiarité est révélateur d’une évolution doctrinale à présent explicite.

L’accent est délibérément mis sur le volet strictement économique de lUE , lui-même dominé par le concept de coordination des actions des Etats (cf. le processus de Lisbonne ) plutôt que de gouvernance par les Institutions et de développement sans entrave du marché intérieur pour les opérateurs économiques (« a level playing field »). L’analyse et la terminologie se rapprochent d’ailleurs plus de celles d’une organisation internationale consultative comme l’OCDE que d’une Institution politique comme la Commission.

Les politiques fédératrices comme la politique étrangère et de sécurité ou des affaires intérieures et de justice sont à peine mentionnées. Le défi politique que représente l’élargissement de l’UE est occulté. Toute perspective d’accroissement du budget communautaire est écartée.

En résumé, l’UE est décrite comme un projet économique et social qui apporte « un plus pour les européens » et dont l’évolution politique serait achevée (avec ou sans traité de Lisbonne).

L’UEF FRANCE appelle donc les membres du Parlement européen, et en particulier ceux de la Commission des affaires constitutionnelles et de l’intergroupe fédéraliste, à demander au candidat à la Présidence de la Commission des éclaircissements sur sa conception de la poursuite du projet politique européen.

Illustration : logo de l’UEF

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom