Présidentielle 2007 et Europe

Michel Barnier propose un agenda de relance européenne

Intervention lors du Forum de Paris du 12/02/07

Michel Barnier propose un agenda de relance européenne

Pour Michel Barnier (conseiller politique de Nicolas Sarkozy), « le pire pour l’Europe, c’est le silence qui entretient les peurs et la démagogie. »

La question est la suivante : faut-il regarder le moteur (la mécanique) ou la route (l’horizon) ?

Pour M. Barnier, « il faut regarder la route, être clair sur pourquoi nous avons intérêt à être ensemble en regardant le monde tel qu’il est aujourd’hui ».

4 grands défis se profilent devant nous : le changement climatique, la paix ou la guerre au Proche-Orient, l’Afrique qui attend un nouveau partenariat et l’intégration européenne. Face à ces défis, deux grandes questions seraient à poser devant les peuples :
- voulons-nous être acteurs ou spectateurs des ces défis ?
- la France doit-elle être solitaire ou solidaire pour aborder ces défis ?

L’ancien Ministre des Affaires étrangères a rappelé que l’idée fondatrice de la mutualisation de nos nations (et non de leur fusion ou effacement) est l’unité européenne (et non l’uniformité).

A l’intérieur de l’Europe, il y a également des risques :
- le retour des réflexes nationalistes
- des institutions dépassées par le nombre d’Etats membres

Face à ce constat , M. Barnier propose un agenda de la relance du projet européen en 7 points :

1) un traité simplifié, fonctionnel, donnant les outils nécessaires pour fonctionner à 27 en 2007-2008. S’agissant d’un texte fonctionnel et non solennel, le parallélisme des formes n’est pas de mise pour Michel Barnier et le référendum n’est donc pas nécessaire.

2) un travail en commun à 27 ou au moins au sein de l’Eurogroupe pour une vraie gouvernance économique : un budget autonome, une taxation unique aux frontières de l’Union européenne contre le dumping social et environnemental)

3) un soutien à des projets concrets pour donner une dimension humaine et citoyenne à la construction européenne (par exemple sur les questions énergétiques)

4) un dialogue avec le bassin méditerranéen

5) un vrai texte constitutionnel court et simple, rappelant les valeurs de l’Union européenne en 2008-2009 avec une nouvelle consultation populaire le même jour au même moment dans toute l’Union européenne

6) la capacité d’une politique étrangère et de défense avec un véritable Ministre des Affaires Etrangères

7) une volonté et une responsabilité politique des dirigeants du Conseil européen qui ressemble souvent à une réunion internationale plusqu’européenne. Il faut reconstruire de la complicité entre les chefs d’Etat et de gouvernement...

Ils doivent assumer, expliquer, dialoguer, reconnaître ce qu’ils décident avec d’autres à Bruxelles, reconnecter le débat national et le débat européen car les citoyens sont capables de comprendre.

(Merci à Pauline Gessant de sa contribution)

Illustration : photographie de Michel Barnier qui nous a été donnée par son équipe de Nouvelle République.

Vos commentaires

  • Le 6 mars 2007 à 14:46, par Lame En réponse à : Ah, ce Michel Barnier...

    Je suis assez étonné quand je lis que Michel Barnier est pour une taxation contre le dumping social et écologique. Je n’ai pas oublié comme il sous-entendait pendant la campagne du Traité constitutionnel que les gens du Non, motivés par l’opposition entre autre par l’opposition au dumping social et écologique, était des fascistes. Je n’ai pas oublié non plus son soutien, à l’époque, à l’ultralibéralisme et à l’application des principes du monétarisme, ce que lui et les gens de son camp qualifiait de modernisation et adaptation à la mondialisation. On s’étonnera que nombre de gens du non se tourne plus volontiers vers Bayrou qui a toujours eu un discours respectueux pour les Français de toute opinion et qui ne retourne pas sa veste pour glâner des voix. Nous préférons un politiciens qui dit Oui en raison de ses futures responsabilités diplomatiques mais qui contribuera à rapprocher l’Europe actuelle de nos voeux plutôt qu’un hypocryte qui essayent de se faire passer pour un noniste par électoralisme après nous avoir dénigré de manière honteuse.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom