« Le développement durable ne peut pas se traiter à un niveau national seulement »

Interview de Jean-Michel Fauve, président de l’ARRI

, par Dumitru Drumea

« Le développement durable ne peut pas se traiter à un niveau national seulement »

A l’occasion des États Généraux de l’Europe du 21 juin 2008 à Lyon, le Taurillon interroge Jean-Michel Fauve, président de l’Association Réalités et Relations Internationales (ARRI).

Le Taurillon : Quel est l’objet de l’Association Réalités et Relations Internationales (ARRI) ?

Promouvoir dans les milieux décideurs la préoccupation de mieux connaître les réalités internationales et les relations qui s’établissent entre les différents acteurs de la vie internationale.

ARRI regroupe environ 900 personnes, ayant eu ou exerçant encore des responsabilités internationales, qui attachent en particulier une priorité à la construction européenne. ARRI est reconnue d’Utilité Publique, ne reçoit aucune subvention, veille à son équilibre budgétaire et revendique une pleine indépendance.

Dans cette perspective ARRI organise près de soixante dix manifestations annuelles : colloques, cycles de conférence, débats, voyages d’étude ou d’information.

Le Taurillon : En quoi l’Europe est-elle concernée par le développement durable ?

D’abord parce qu’elle est quasiment dépourvue de ressources d’hydrocarbures.

Parce qu’elle dispose d’un avantage momentané pour assurer sa compétitivité face aux États-Unis qui devront réduire leur surconsommation énergétique et à l’Asie qui doit accorder, pour longtemps encore, une priorité à son développement économique et social.

Parce qu’elle peut ouvrir la voie au monde en développement et jeter les bases d’un partenariat fructueux avec lui.

Parce que le concept de développement durable apparaît en Europe comme une innovation coïncidant avec l’émergence de son identité politique.

Le Taurillon : Peut-on traiter ce sujet au seul niveau national ?

Non ! Parce que le développement durable incorpore des mesures relatives au changement climatique qui n’ont de pertinence qu’à un niveau suffisant de la géographie et de la démographie. Quant à l’économie seul un marché commun substantiel et régulé permet de conduire sans risque une politique innovante de développement durable.

Le Taurillon : Que peut apporter la société civile européenne au débat sur l’Europe ?

La prise de conscience d’une citoyenneté européenne ! La société civile peut être le facilitateur du changement que constitue l’émergence d’un pouvoir politique européen. Par exemple une politique de développement durable constituerait une rupture importante dans les us et coutumes.

La société civile est l’expression des aspirations et des contradictions que vit, dans le moment, toute société démocratique ; elle oblige à la transparence et à la précaution qu’appelle tout changement pour être admis ; elle est « révélateur » des appréhensions sociales et ouvre la voie aux dispositions à prendre pour associer directement les citoyens aux changements auxquels ils aspirent.

Au moment où sont jetées les bases de la société démocratique européenne, la reconnaissance de la société civile apparaît comme le meilleur moyen d’en faire accepter le bien-fondé par le plus grand nombre.

États Généraux de l’Europe le 21 juin à Lyon

Un évènement de la société civile, festif et populaire

Les États Généraux de l’Europe (EGE) sont conçus avant tout comme un lieu de débats ouverts et accessibles au grand public sur les enjeux européens. Ils sont organisés par la société civile, en toute indépendance, dans une approche pluraliste, en coopération avec les autorités publiques nationales et locales. Organisés sur une journée, les EGE se décomposent essentiellement en trois types d’activités :

• 2 plénières :

- Plénière d’ouverture : de grandes figures européennes lanceront cette grande journée de débats en évoquant la citoyenneté européenne sous ses différentes déclinaisons : économique et sociale, politique et culturelle. Avec notamment : Giorgio Napolitano, Président de la République d’Italie ; Jean-Pierre Jouyet, Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes ; Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne ; François Chérèque, Secrétaire Général de la CFDT, Elie Barnavi, Historien.
- Plénière de clôture : des députés européens de tous pays et des responsables français, seront interpellés par les trois représentants des associations organisatrices (Europanova, le Mouvement Européen - France et Notre Europe) pour réagir aux questions posées pendant la journée dans le cadre des ateliers-débats. A un an des élections européennes, les députés européens mettront en lumière la pluralité des sensibilités et des positions présentes au Parlement européen. Avec notamment : Daniel Cohn-Bendit, Martine Roure, Alain Lamassoure, Pat Cox, etc.

• 18 ateliers-débats autour des trois thèmes suivants :

- les outils de la démocratie en Europe (le droit de vote, la représentativité des citoyens, l’échange des idées par internet…)
- les échanges humains en Europe (la mobilité des jeunes, le sport, la santé, la culture, …)
- les responsabilités de l’Europe (la mondialisation, le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises, les migrations…).

Ces tables rondes ont été conçues pour donne l’occasion à tous de s’exprimer et dialoguer avec des responsables européens, locaux, des syndicalistes, des chefs d’entreprises, des journalistes, des écrivains de tous horizons, sur l’Europe ! Seront notamment parmi nous : Michel Barnier, Jacques Barrot, Tommaso Padoa-Schioppa, Elisabeth Guigou, Bronislaw Geremek, Gérard Onesta, Bernard Soulage, Mercedes Bresso, Jean Besson, Didier Jouve, Thierry Philip, Jean-Michel Aulas, etc.

• Des activités ludiques seront proposées tout au long de la journée :

- Des activités pour les plus jeunes permettront aux parents de faire découvrir l’Europe à leurs enfants. Un spectacle pour enfant et des jeux « européens » seront prévus pour eux !
- Le café littéraire sera l’occasion de rencontrer les auteurs de livres consacrés à l’Europe avec la présence de Jean-Noël Jeanneney, ancien président de la Bibliothèque Nationale de France, de Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre Belge, de Daniel Henri auteur du manuel d’histoire franco-allemand, etc.
- Le village européen rassemblera tous les partenaires de l’évènement.
- La simulation des travaux du Parlement européen. Pour fêter les 50 ans du Parlement européen, la « simulation » rassemblera près de 500 jeunes citoyens de 15 à 22 ans, de la région mais également d’Italie. Ils débattront et voteront une résolution sur « la participation des citoyens européens au développement durable ». La résolution, sera remise à Didier Jouve, Vice Président de la Région Rhône-Alpes, comme une des contributions à l’élaboration d’une vision partagée de Rhône - Alpes au 21ème siècle. Elle sera également remise symboliquement aux Députés européens.

Les associations impliquées dans l’organisation :

Action fédéraliste - Socialisme et Liberté, AFCCRE, Association Européenne Des Enseignants, Agence de l’Education par le Sport, Association réalités et relations internationales, Banlieues d’Europe, Bouge ta ville, bouge l’Europe !, Bruegel, cafebabel.com, FONDA/CAFECS, CCMSA, Cercle des Européens, Centre des Jeunes Dirigeants, CFDT, CGI, Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, CIDEM, CIMADE, Commission européenne, Commission pour l’étude des Communautés Européennes, Communauté urbaine Grand Lyon, Confrontations Europe, Conseil Général du Rhône, Conseil Général des Jeunes du Rhône, Conseil régional Rhône-Alpes, Conseil syndical interrégional Alpes Arc alémanique, Débarquement jeunes, Decitre, EAPN France, EUCIS-LLL, EUNIC, Euractiv.fr, European Coalition for Corporate Justice, Europe Direct Rhône-Alpes, Europe et mondialisation, Europe et Société, Euros du Village, Fédération des centres sociaux, Fondapol, Fondation Armée du Salut, Fondation Robert Schuman, Forum civique européen, French American Foundation, GENEPI, GISTI, GL Events, Goethe Institut – Lyon, Groupe des Belles feuilles, Imagine ton futur, Institut ASPEN France, Institut de la Protection Sociale Européenne, Jeunes Européens – France, Jeunes Décideurs Europe Young leaders, Jeunesse Ouvrière Chrétienne, L’Europe à la Une, Ligue de l’enseignement, Ligue Européenne de Coopération économique, Maison de l’Europe, Movimento Federalista Europeo – Italie, Ministère des Affaires étrangères / Secrétariat d’Etat aux Affaires européennes, Mouvement rural de jeunesse chrétienne, Musée de l’Europe, Musée des confluences, Mutualité Sociale Agricole, Nouvelle Europe, Parlement européen, Parlement européen des jeunes, Plateforme sociale européenne, Pole européen de Lyon et Rhône-Alpes-Réalités européennes du présent, Sauvons l’Europe, Secours catholique, Sport et Citoyenneté, Taurillon, Terra Nova, Touteleurope.fr, UEF - Rhône-Alpes, Union pour une Europe Fédérale, UNIOPSS, URIOPSS Rhône-Alpes, UNSA, Ville de Lyon / Communauté urbaine.

Illustration :
- logo de l’ARRI.
- photographie de Jean-Michel Fauve.
- logo des Etats Généraux de l’Europe.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom