Billet d’humeur

L’échec du Conseil Européen de Bruxelles sur le budget

, par Laurent Bonsang

L'échec du Conseil Européen de Bruxelles sur le budget

Comment ne pas être choqués, même si nous n’en sommes pas surpris, par l’échec du Conseil Européen des 16 et 17 juin sur la question du budget européen.

Tout avait bien mal commencé avec ces échanges aigres-doux entre la France (inflexible sur la PAC mais demandant à la Grande-Bretagne de faire un effort sur son « chèque ») et le Royaume-Uni (inflexible sur SON « chèque » mais pouvant évoluer si la PAC était remise dans le débat.

Ces échanges auraient pu n’être qu’un phénomène récurant dans ce genre de négociations si nous n’étions pas à quelques jours de non de la France et des Pays-Bas sur le Traité Constitutionnel.

Ainsi nous avions une crise politique dont nous voyions poindre un plan « B » qui est tout sauf un plan pour une Europe plus politique et plus sociale comme le vantaient nombre de tenants des non en France laissant la victoire de fait à ceux qui veulent casser le modèle social européen pour faire une « Autre Europe » mais une Europe qui a déjà existé et dont nous avons vu les mérites : une nouvelle Association Européenne de Libre Echange (AELE) ! Vous vouliez en votant non une Europe plus sociale et bien vous aurez une Europe libre échangiste... Maintenant, nous avons une crise budgétaire et les échos du Conseil Européen de ces 2 derniers jours ne peuvent que nous mettre en colère.

En effet chacun a adopté la « Thatcher attitude » - I want my money back -, les uns sur la PAC, d’autres sur Leur chèque, d’autres encore sur ce qu’ils tirent aujourd’hui des fonds structurels. La pauvre présidence luxembourgeoise par l’intermédiaire de Jean-Claude JUNCKER s’est évertuée à aplanir les difficultés et à apporter des débuts de solution mais non, rien n’y a fait, Mister BLAIR a tenu bon sur Son chèque héritage d’une période où la Grande-Bretagne était en difficultés ce qui n’est plus le cas aujourd’hui mais il serait injuste de lui faire porter seul le chapeau. En effet, comment ne pas être d’accord avec lui sur la part de la PAC dans le budget européen (plus de 42%) pour 5% de la population active et une infime partie va à une agriculture durable.

Afin d’avoir un budget européen fort, il aurait fallu que chacun mesure les raisons de l’échec du référendum du 29 mai. Nous avons vu des craintes et des inquiétudes et une demande d’une Europe plus efficace qui réponde aux attentes des européens. Ce n’est pas avec un budget dépassant de peu les 1% du PIB européen que nous pourrons avoir des politiques européennes à la hauteur des défis de l’élargissement ; ni avec un budget dont la PAC continue d’être la priorité budgétaire.

Certes cela a un coût mais il faut choisir : soit donner les moyens à l’UE de mener des politiques efficaces pour soutenir les régions européennes en retard de développement afin de répondre aux craintes et aux inquiétudes, soit en rester en l’état et ne pas se plaindre de la persistance des écarts de niveau.

Un mot n’a pas été prononcé lors de ce Conseil Européen : celui de l’intérêt général de l’UE... à vrai dire, il l’a été ... par les 10 nouveaux Etats membres de l’Union Européenne qui lors de l’ultime réunion ont chacun, les uns après les autres, « plus pauvres les uns que les autres » soulignait Jean-Claude JUNCKER, ont proposé de recevoir moins afin d’aboutir à un accord. Mais rien n’y a fait. « Quelle honte » s’est exclamé à juste titre Jean-Claude JUNCKER. C’est comme si en France, les salariés payés au SMIC acceptaient in fine la non revalorisation du SMIC ou du moins qu’elle soit très limitée pour avoir un budget plus équilibré !!! Nous sommes dans une situation où les pays qui ont le plus n’ont rien voulu céder et ce malgré les concessions que les pays les plus pauvres ont été prêts à faire. En effet quelle honte !!!

Photo : Bruxelles, le 16 juin 2005 (Médiathèque Commission européenne)

Mots-clés

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom