L’Union européenne doit donner de la voix face à la répression en Turquie !

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

L'Union européenne doit donner de la voix face à la répression en Turquie !
Auteur : Alan Hilditch

Choqué ! C’est le seul mot qui décrit le sentiment que l’on peut éprouver, à la lecture des derniers témoignages qui nous arrivent de Turquie. Ce samedi 15 juin, après deux semaines d’une répression que le Parlement européen, dans une résolution votée à Strasbourg la semaine dernière, n’a pas manqué de qualifier de « disproportionnée », le pouvoir turc semble avoir perdu la tête.

C’est effarés et horrifiés, que nous apprenons de la bouche de l’écrivaine journaliste Defne Gürsoy, que, place Taksim, « le parc a été évacué de force avec gaz, jet d’eau contenant des produits chimiques causant des brûlures sur la peau, les balles en plastiques ont blessés des dizaines de personnes, dont une femme enceinte ». Le tout, face à des manifestants pacifiques : la démocratie à la sauce Erdogan, ça interpelle !

Plus grave encore, des manifestants auraient été séquestrés dans des immeubles, ainsi que des hôtels, avant d’être massivement gazés : ce n’est plus là du maintien de l’ordre, mais bien à une chasse à l’homme à laquelle nous assistons et à une répression d’une violence inqualifiable !

Face à de telles exactions, le silence de l’Union européenne est coupable. Pourtant, des valeurs aussi fondamentales telles que la démocratie, l’état de droit, ou la liberté d’expression, réaffirmées dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE, devraient pousser les Chefs d’État, et en particulier la Haute-Représentante aux affaires extérieures de l’Union européenne, Catherine Ashton à condamner unanimement et rapidement une telle situation. L’Union européenne s’est construite sur le rejet catégorique des violations aux droits fondamentaux et devrait réagir fermement pour demander au gouvernement turc de faire cesser ces exactions policières.

Les Jeunes Européens-France appellent donc la Commission européenne, par la voix de son Président José Manuel Barroso et de celle de Catherine Ashton, ainsi que les Chefs d’États et de gouvernements, à exiger du Premier Ministre turc Erdogan l’arrêt immédiat des violences.

Seule la voix forte et unie d’un gouvernement européen et non 27 faibles pourrait exercer une pression suffisante pour obliger le gouvernement de M. Erdogan à mettre un terme à cette situation scandaleuse. Aujourd’hui plus que jamais, l’état de droit vacillant en Turquie et la population turque ont besoin d’entendre cette voix de raison.

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 17 juin 2013 à 16:37, par Jean Valjean En réponse à : L’Union européenne doit donner de la voix face à la répression en Turquie !

    La réaction du bureau national des Jeunes Européens - France, pour salutaire qu’elle soit - témoigne de cet irénisme global qui touche les occidentaux dès lors qu’on évoque la Turquie. Oui, la Turquie est une sombre dictature ; non elle ne vaut pas mieux que l’Iran ou que la Syrie et il a fallu toute l’habileté des sociétés de conseil grassement payées pendant des décennies par les régimes successifs en place à Ankara pour faire croire qu’il s’agissait là de la-seule-démocratie-laïque-du-monde-musulman ou je ne sais quelle « nouvelle Europe » (sic).

    On aurait aimé voir les Jeunes Européens aussi outrés par les politiques constantes menées par la Turquie en matière de répression des Kurdes, d’occupation de Chypre ou de négation agressive du génocide des Arméniens.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom