Pologne

Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

Mais qui sont-ils ?

, par Katarzyna Korolko

Être pro-européen en Pologne : c'est possible !

En juin 2003, dans un référendum, presque 78% des Polonais ont déclaré leur volonté d’intégrer les structures européennes. Aujourd’hui, trois ans après l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne, on dit beaucoup que les Polonais sont eurosceptiques.

Les dernières démarches du gouvernement de Jaroslaw Kaczynski semblent le confirmer. Perçues à l’Ouest comme dirigées Bruxelles, elles traduisent en réalité le rapport complexe de la société polonaise à l’Union européenne. Paradoxalement, la population polonaise est devenue, depuis l’adhésion, largement proeuropéenne. L’enquête de l’institut CBOS publié en janvier 2007, montre que 87% des Polonais soutiennent les structures européennes. Qui sont-ils ? Que sont ceux qui ont conscience des bénéfices résultant de l’intégration de leur pays à l’Union européenne ?

Les territoires de l’ouest de la Pologne

A l’égard de la division administrative du pays, ce sont des habitants des grandes villes (Warszawa, Krakow, Poznan, Wroclaw) et des autres agglomérations, en particulier des régions frontalières de l’Ouest. A cause de sa proximité avec les pays membres de l’Union européenne, ces territoires ont déjà profité de la dynamique économique de l’intégration européenne. Le développement des Euroregions leur a permis de profiter du tourisme et des investissements étrangers.

Les commerçants

Il est clair que l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne s’est concrétisée de manière fructueuse sur le plan économique. Les grandes entreprises et tous ceux qui entretiennent des échanges commerciaux avec le reste de l’Europe peuvent se réjouir. « Grâce à la vaste coopération économique avec les autres pays et au processus global de libéralisation, auquel la Pologne prend une part active depuis 1989, l’économie s’est dynamiquement développée au cours des 17 dernières années ». Même si le chômage reste toujours trop haut, il a baissé. L’amélioration du niveau de vie devient de plus en plus visible. Aujourd’hui la Pologne est perçue par les investisseurs étrangers comme un pays attractif du point de vue du coût du travail. « La majorité des échanges est constituée par le commerce avec les États membres de l’Union européennes. En 2005, les importations en provenance des États membres représentaient les deux tiers de l’ensemble des importations polonaises et les exportations à destination de ces pays ont donné presque 80% de toutes celles de la Pologne ».

Depuis le début de l’année 2007, la Pologne a la chance de devenir le plus grand bénéficiaire d’aides de l’Union européenne. Sur la période 2007-2013 Bruxelles donnera à la Pologne l’équivalant de 4, 25 à 4, 58 % de son PNB (en 2005 le PNB s’est élevé au 5,5 %). Les investisseurs polonais ont obtenu l’accès à un marché unique de 500 millions de consommateurs et à ce titre profitent de l’ouverture des frontières.

Les étudiants et les jeunes diplomés

Depuis le 1 mai 2004, chaque année presque 800.000 étudiants et jeunes diplômés polonais partent vers l’Ouest de l’Europe. L’Union européenne a donné la possibilité de s’épanouir avec la chance d’étudier et de travailler presque dans tous les pays membres. Les programmes européens dans le domaine scolaire (comme par exemple : Erasmus, Jean Monnet, Leonardo da Vinci), présents dans les établissements d’enseignement supérieur polonais depuis les années 90, jouissent aussi d’une grande popularité.

Les Verts et les opposants du gouvernement polonais actuel

Mais au-delà des profits économiques et dans le domaine de scolarité, l’intégration des structures européennes signifie aussi le respect des normes écologiques et la protection des espaces naturels uniques. L’affaire de Rospuda - la vallée menacée d’être dévastée au cas de la construction d’un projet autoroutier proposé par le gouvernement - en constitue le meilleur exemple. En adhérant à l’Union européenne, la Pologne s’est engagée à respecter sa politique environnementale. La destruction des réserves naturelles (qui font l’objet d’une classification Natura 2000) est vigoureusement interdite et à ce titre, elles sont protégées par la législation européenne.

Si le gouvernement polonais ne se conforme pas à la loi, l’Union européenne mettra en garde la Pologne de saisir la Cour de Justice européenne. Cette expérience illustre à quel point parfois Bruxelles est la seule force capable de retenir les idées folles des autorités locales. Cela explique aussi pourquoi l’Union européenne est devenue un facteur unissant les opposants du gouvernement polonais actuel. Plus sa politique provoque le mécontentement commun en Pologne, plus la société civile voit en l’Union européenne le défenseur et le garant de ses libertés.

EURO 2012 : toujours des bénéfices ?

Cela fait désormais trois ans que la la Pologne a adhéré à l’Union européenne. Malgré des moments de doutes graves, les Polonais ont décidé de ce nouveau pas dans leur histoire. Conscients des profits résultants de cette intégration, ils sont devenus beaucoup plus favorables à l’Union européenne qu’au moment de l’adhésion. Et surprise, le bon exemple est venu d’en haut. La réaction du Président Lech Kaczynski après la désignation de la Pologne et l’Ukraine pour l’organisation de l’Euro 2012 donne de l’espoir quant à la perception de l’apport de l’Europe à la Pologne : « Je suis très heureux. Mais il ne faut pas oublier que l’organisation de l’Euro 2012 représente aussi un énorme effort. Et ceci est également une excellente nouvelle pour la Pologne. Il y aura de nouveaux stades à Varsovie, Gdansk, Wroclaw et à Poznan. Ceci ne signifie que des bénéfices. Cinq ans, c’est beaucoup, je suis sûr qu’avec la mobilisation et la détermination des autorités locales et des gens on réussira ». Mais bien sur, Monsieur le Président !

L’Union européenne se fonde sur la diversité nationale et culturelle. Cette diversité est protegée par les règles de la démocratie. Une coexistence pacifique de 27 pays membres exige une tolérance et une estime. Elle montre l’humanité. Et cela est le meilleure bénéfice résultant de l’adhésion à l’Europe. Cela serait encore plus vrai dans une Europe fédérale. Pourquoi ? Parce que nous en serions tous les bénéficiaires.

Illustration : visuel tiré du blason de la Pologne et du drapeau européen

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 25 mai 2007 à 17:07, par Ali Baba En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    Vu d’ici, la Pologne des Kaszynski nous fait peur. Cet article, comme la récente censure de la loi de décommunisation, nous rassurent sur la démocratie de ce grand pays européen. Alors merci de nous redonner l’espoir que la Pologne revienne prendre sa place dans la construction d’une Europe forte et juste.

  • Le 25 mai 2007 à 18:53, par David Soldini En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    Je suis un peu surpris par la fin de cet article. Certes, l’Europe fédérale est la solution, mais je ne vois pas ou se situe l’espoir dans la declaration de Kaczinski sur l’euro 2012. Le gouvernement polonais est le fer de lance d’une vision nationaliste des relations européennes qui est en train de s’étendre. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il constitue un veritable danger à court terme pour le processus d’integration en Europe. Le système européen est construit de tel sorte que ce sont les plus réticents qui choisissent la cadence et il me semble que par rapport aux position du gouvernement polonais et du président tchèque, même le gouvernement de Mme Thatcher était un enfant de choeur en matière de lutte contre l’Europe. Que faire donc ? La solution est contenue dans l’article : donner la parole aux citoyens européens. Un référendum européen serait une formidable réponse aux eurosceptiques puisqu’il permettrait justement de faire éclater au grand jour la ligne de fracture entre progressistes et conservateurs, entre ceux qui veulent poursuivre l’intégration et les nationalistes. Le jour où ce débat aura véritablement lieu, les positions anti-européennes apparaitront minoritaires mais aussi anachroniques et aberrantes... en Pologne comme ailleurs. amicalement, David

  • Le 13 août 2007 à 11:09, par Ronan En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    Qu’il y ait des polonais ’’europhiles’’ est une évidence et une chose rassurante. Mais, à l’heure des surrenchères nationalistes entre actuelle majorité et actuelle opposition (dans le fond d’accord entre elles pour tout ce qui touche à l’UE...), qu’il y n’ait pas vraiment de forces politiques pour les coaliser est une chose éminemment inquiétante.

  • Le 15 août 2007 à 13:42, par KPM En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    En somme, il faudrait qu’il y ait en Pologne aussi un Mouvement démocrate...

  • Le 16 août 2007 à 10:04, par Ronan En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    Un « Mouvement démocrate », je ne sais pas... mais un « Mouvement européen » vraiment digne de ce nom, certainement.

  • Le 18 août 2007 à 20:45, par canal baobab En réponse à : Être pro-européen en Pologne : c’est possible !

    exact Ronan,mais on est pas rendus ! un apprentissage est un dvlp moteur,intélectuel & social ; et s’il n’y a pas de doute sur la capacité de travail des polonais ni sur leurs formidables capacitées d’adaptation,(preuve imparable de l’intélligence)...c’est moinss palpable lorsqu’on voit les répercutions de benoit 16 sur la socièté polonaise qui tombe toujours aussi facilement dans le panneau. m’enfin,c’est n’est que mon avis et je souhaite que mon jugement affectif ne soit que par trop inspiré de l’histoire et de comportements marginaux.....

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom