Capitale européenne de la culture en 2013 : Lyon est candidate

Lyon 2013 : le désir et la nécessité

, par Nelly Gabriel

Capitale européenne de la culture en 2013 : Lyon est candidate

Après Lille en 2004, la France aura de nouveau une ville qui sera capitale européenne de la culture. Il reste quatre villes candidates (Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse) qui viennent défendre leurs couleurs dans le Taurillon. Voici la tribune de Lyon.

Lyon s’engage dans la compétition des Capitales européennes de la culture par désir autant que par nécessité.

De ce désir, tout le monde croira connaître la nature. Désir d’être reconnue comme la ville de culture qu’elle est déjà, désir d’être adoubée dans sa richesse institutionnelle et sa vitalité artistique. Au point, pour certains, de penser, que, finalement, Lyon n’a pas besoin de ce titre et que son rêve de Capitale n’est qu’inutile cerise sur la quenelle. Et bien non. Vous n’y êtes pas. Ce désir qu’elle a à être Capitale européenne de la culture est profond, et multiple. En vrac, on y trouve :
Le désir d’être regardée non plus comme une ville plan-plan et bourgeoise, où l’on s’ennuie la nuit, et même le jour, mais comme une cité qui bouge, qui danse dans la rue, qui participe à l’invention des cultures urbaines, Hip Hop en tête, comme une capitale du jeu vidéo, des nouvelles images et des musiques actuelles.

Le désir de montrer sa nouvelle peau et de jeter la vieille par-dessus les moulins des a priori tenaces. Les Berges du Rhône où il fait bon flâner, jouer, aller en roller ou à bicyclette, la Confluence où la fine fleur des urbanistes et architectes internationaux fait sortir de terre un nouveau quartier/coeur de ville. Ce n’est pas pour rien que dans son projet pour 2013 Lyon s’est donné comme enjeu principal : inventer une nouvelle urbanité. La ville européenne de demain, elle commence déjà à se construire là, sur ce bout de terre configuré par la rencontre du Rhône et de la Saône. Sur cette terre de confluences qui donne son titre à notre projet. Cette ville de demain, que nous voulons accueillante et humaine, Lyon en 2013 se fait laboratoire d’urbanité pour l’inventer.

Car le désir de Lyon à être Capitale européenne de la culture en 2013 n’est pas, on le voit, qu’ « égoïste », et moins encore, redisons-le, superficiel. Il est généreux. De cette générosité lyonnaise qui depuis des siècles s’active aux nom d’idéaux sociaux et politiques.

L’humanisme, valeur de tradition dans notre ville, dans notre projet Lyon 2013 s’appelle l’hospitalité...

Lyon 2013Ce désir de remporter le titre est pour Lyon un désir tourné en premier lieu vers ses habitants. Ceux d’aujourd’hui, de 2013, et de plus tard. En particulier ceux qui sont encore trop éloignés de la culture, ceux qui, dans l’espace de la cité, n’ont encore ni la place ni la visibilité qui leur reviennent de droit. Ce désir répond à la nécessité que Lyon, comme toute grand métropole, à de « refaire société ».

Tel que nous concevons notre projet, sa mise en oeuvre nous apparaît comme un outil puissant de reterritorialisation combattant la fragmentation et la hiérarchie (centre/périphérie) qui mettent à mal l’esprit égalitaire de la loi républicaine et les valeurs même de la démocratie.

C’est enfin un désir tourné vers l’Europe et les Européens. Le désir de servir l’Europe et pas seulement de se servir d’elle pour gravir des échelons dans la posture internationale. Le désir de s’engager dans la construction d’une identité européenne par la culture. De défendre, sans européanocentrisme arrogant mais avec une conviction ferme, l’idée et les valeurs d’une culture européenne (la démocratie, l’humanisme, la solidarité) en constant dialogue avec les cultures du monde.

En 2013, Lyon accueille toutes ces cultures. Devenue un vaste espace de rencontres d’échanges et d’expérimentations, un brassage effervescent d’idées, elle se fait « terre de confluences ».

Illustration :
- logo de Lyon 2013
- photographie fournie par l’équipe de Lyon 2013. Crédits : © A. Leplatre.

Le Taurillon remercie Alice Dupuis de l’équipe de Lyon 2013 pour sa collaboration dans la préparation de cette tribune.

Mots-clés

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom