Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

Appel pour une vraie citoyenneté et diplomatie européenne pour tous

, par Arielle Rouby

Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

Partie en Inde en tant qu’européenne convaincue, ayant la double nationalité franco-allemande, je rentre en Europe le 30 novembre 2008 sans identité…

Plus de 16 ans après le Traité de Maastricht et la mise en place de la citoyenneté européenne, on aurait pu espérer que tout citoyen de l’Union puisse au moins bénéficier, après avoir perdu son passeport dans les attaques terroristes à Bombay, de la protection diplomatique et consulaire de son pays ou d’un autre Etat Membre. Ressortissante de deux Etats fondateurs de l’Union, la France et l’Allemagne, j’imaginais que ma protection serait assurée : malheureusement les 26, 27, 28 et 29 novembre derniers à Bombay, la situation fut toute autre…

Fonctionnaire du Parlement européen, je suis partie en Inde le 23 novembre avec la délégation officielle afin d’étudier de plus près les relations commerciales de l’Inde avec l’UE dans le cadre des négociations du Cycle de Doha.

Le 26 novembre, vers 9h45, à quelques minutes du début de la fusillade, j’ai quitté le Taj Mahal Hôtel sans mon passeport allemand…Ayant échappé aux attaques, je pensais naïvement à l’aube du 27 novembre que le principal était d’être saine et sauve… Mais j’ai appris en quelques heures que d’être en vie est une chose, avoir droit à une protection diplomatique en est une autre…

L’Europe, quel numéro de téléphone, quand on a besoin d’aide en tant que ressortissant de l’UE ?

J’ai passé la nuit dans un restaurant avec des parlementaires européens et des collègues non loin des tirs et bombes. Faisant partie d’un groupe venant de six Etats Membres de l’Union européenne, on aurait pu espérer que l’un d’entre -eux serait venu nous chercher et aider ceux qui étaient encore dans le Taj Mahal hôtel. Toute la nuit, nous avons essayé de contacter nos ambassades respectives et étions en permanence en contact avec la Représentation Permanente de la Commission européenne à New Dehli. En vain…

Européenne convaincue, j’ai dû admettre que l’Union européenne n’existe qu’à Bruxelles et Strasbourg - pire encore : qu’aucune coopération diplomatique entre les Etats Membres n’était envisageable ni même une action altruiste… A l’aube, seul le Consul d’Allemagne est venu chercher ses propres ressortissants, les autres ont dû attendre encore quelques heures avant de pouvoir être pris en charge par des Etats non fondateurs, Espagnols et Hongrois – et cette fois-ci sans discrimination de nationalité.

L’Europe, quel numéro de téléphone pour obtenir un passeport ?

Au-delà du stress émotionnel et de la peur que l’on peut avoir pendant une attaque terroriste, ma plus grande bataille fut celle de l’obtention d’un passeport.

Ayant rencontré le Consul Général d’Allemagne cette nuit là je lui ai fait part de la perte de mon passeport. M’étant assurée qu’une photo électronique lui soit envoyée je pensais que mes problèmes de papiers pourraient être résolus sous peu. Puis, j’apprenais par le représentant du Consulat français qu’en aucun cas la France ne pourrait me donner un passeport français pour la simple raison que j’étais rentrée en Inde avec un passeport allemand. Ce qui ne me semblait pas encore problématique allait le devenir quelque 30 heures plus tard…

Vendredi 28 novembre j’apprenais que le Consulat allemand n’avait pas encore fait mes papiers. D’une part je n’en avais pas fait de « demande officielle » et d’autre part, que j’avais une autre nationalité de l’Union. Le Consul lui-même m’indiqua que je devais faire 4 photos d’identité (car la photo électronique du Parlement ne suffisait pas), passer signer au Consulat des papiers et enfin aller à la police pour obtenir mon visa de sortie. Tout cela bien sûr par mes propres moyens au cœur de cette ville étrangère qui était toujours sous les mains des terroristes… Aucun autre consulat n’avait exigé à l’un de ces citoyens de mettre sa vie en danger et de se déplacer dans Bombay pour obtenir des papiers ! Dans la mesure où il m’était impossible d’accéder au consulat qui se trouvait dans la zone barricadée par la police et les terroristes, et désemparée par la bureaucratie de l’un de mes Etats je me tourne vers l’autre : La France. Le Consulat français à ce moment réitère sa réponse en me disant qu’ils ne peuvent rien pour moi, car je suis rentrée avec un passeport allemand.

Cela fait presque quarante-huit heures que j’étais dans l’insécurité, sans bagage et dans ma robe du mercredi soir. Désespérée je téléphone à mon employeur : le Parlement européen. La situation se débloque grâce à un appel téléphonique du Parlement au Ministre des Affaires européennes français… Mais jusqu’au dernier moment j’étais sans papier, sans même un « laisser-passer », et dans l’incertitude de pouvoir rentrer en Europe. A 23 heures le vendredi 29 novembre, je reçois finalement un passeport de l’un de mes Etats d’origine…et enfin à 2 heures du matin le samedi 30 novembre je passe tous les contrôles indiens pour embarquer avant de décoller enfin pour l’Europe…

Appel pour une vraie citoyenneté et diplomatie européenne pour TOUS !

Si je n’avais pas fait partie du personnel du Parlement européen et ainsi eu la possibilité de faire pression au plus haut niveau politique pour obtenir un passeport, je serai peut-être encore aujourd’hui en Inde et en train de me battre contre la bureaucratie de deux Etats fondateurs de l’Union.

Mon témoignage montre que nous sommes bien loin de l’existence d’une véritable citoyenneté et d’une diplomatie européennes. J’avais l’impression d’être dans le meilleur des cas dans l’après guerre, car ni la France et ni l’Allemagne n’étaient capable de me donner un passeport alors que j’ai la double nationalité… ils se contentaient de se renvoyer la responsabilité ….

Voici donc mon appel de citoyenne : combien d’attentats terroristes dans le monde faudra-t-il pour que l’Union mette en place une véritable citoyenneté européenne comme elle s’y est engagée il y a 16ans ? Donner nous un numéro pour appeler l’Union européenne !

Vos commentaires

  • Le 7 décembre 2008 à 08:13, par Valéry En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    Bonjour Arielle,

    Merci de ton témoignage. La protection diplomatique était une des avancées importantes de la citoyenneté européenne crée par le traité de Maastricht. Il est consternant de constater qu’elle semble reste compte tenu de ton expérience très théorique.

  • Le 7 décembre 2008 à 10:06, par jessica En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    Merci Arielle pour ce témoignage édifiant. Qui pourrait croire que le plus dur après avoir échappé à des attentats terroristes serait d’obtenir des papiers... de surcroît pour quelqu’un qui a deux nationalités ! A bientôt Jessica

  • Le 8 décembre 2008 à 10:18, par Emmanuel En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    édifiant et lamentable. Nos diplomates n’ont-ils donc aucune pudeur ?

  • Le 8 décembre 2008 à 14:48, par tonaille En réponse à : tous nos veaux

    Le petit de la vache, c’est pas le veau ? Dans ce cas, ça va à l’encontre de la citation (apocryphe ?) de De Gaulle : le français sont des veaux... Il a aussi dit (je cite de mémoire) qu’il ne suffisait pas de sauter en l’air comme des cabris en criant "l’Europe, l’Europe ! ). Enfin...Adieu, veaux, vaches, cochons, etc, etc...

  • Le 8 décembre 2008 à 15:44, par mort à la diplomatie En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    édifiant, et pourtant rien de nouveau sous les étoiles. la diplomatie (française entre autre) est un reliquat d’un monde qui n’existe plus. il faudrait la supprimer, tout simplement. aujourd’hui elle n’a qu’une seule fonction évidente, servir de support à la politique anti-immigrationiste du ministère de l’immigration, en refusant à tour de bras de reconnaitre des mariages légaux, en créant des obstacles absurdes pour l’entrée sur le territoire français, etc, etc...

  • Le 8 décembre 2008 à 21:50, par Laurent Nicolas En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    On s’éloigne un peu du sujet, il ne me semble pas que l’article ait un quelconque rapport avec la politique d’immigration française, mais davantage avec les déboires de la bureaucratie européenne à l’étranger qui ruine l’image que nous avions de la citoyenneté européenne.

  • Le 9 décembre 2008 à 08:43, par Ronan En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    Alors que je décline mon cours d’Education civique en Collège (Quatrième) et en Lycée (1ere ST2S) - et que j’en profites pour vanter - entre autres choses - les mérites de la protection juridique et diplomatique que, théoriquement, tous les Etats doivent réciproquement à tous les ressortissants de tout Etat de l’Union, je découvre - absolument consterné, à la lecture de cet article - que c’est... du vent. Argh...

    (Merci pour ton témoignage, Arielle...).

  • Le 9 décembre 2008 à 18:33, par Fabien Cazenave En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    Bravo pour ton témoignage Arielle et heureux que tu ailles bien.

    Ta tribune est à faire lire à tous les dirigeants de l’Union européenne !

  • Le 10 décembre 2008 à 09:44, par catherine En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    c’est édifiant, effectivement. Les deux piliers de l’UE restent bien fragiles, notamment à l’extérieur. Merci de ce témoignage, catherine

  • Le 10 décembre 2008 à 21:49, par stf En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    En plus de partager cet important témoignage, que peut-on faire pour qu’une citoyenneté européenne, concrète et reconnue pour la protection de tout Européen, se mettent réellement en place ?

  • Le 16 décembre 2008 à 08:41, par Valéry En réponse à : Une lettre du maire de Strasbourg au ministre des Affaires étrangères

    Relation nous apprend que le maire de Strasbourg a écrit au sujet de cette affaire au ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

  • Le 26 janvier 2009 à 13:50, par Emmanuel En réponse à : Attentats en Inde, une envoyée du Parlement Européen témoigne

    Pour l’instant, ni Kouchner, ni le Président de la Répubique n’ont répondu, mais l’ordre du jour de la prochaine session plénière du Parlement européen annonce mercredi 4 février, des « Déclarations du Conseil et de la Commission sur la »Protection consulaire des citoyens de l’Union européenne dans les pays tiers«  » on est impatient de voir ça !

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom